Quel est le principe de base d’une attaque par phishing ?

Vous vous demandez comment se passe le phishing ou plus encore comment les hackers obtiennent vos informations personnelles ? D’abord, sachez que cette technique est utilisée par des cybercriminels qui s’y connaissent. Ils utilisent des astuces pour pirater votre compte suivant un processus bien élaboré. Découvrez-en plus ici.

Les principes de base du phishing

Que cela soit fait par mail, par SMS ou via les réseaux sociaux, toutes les attaques criminelles de phishing se font sur le même principe de base. Le hacker vous envoie un message ciblé ou en masse visant à susciter l’envie de cliquer sur un lien. La victime est amenée parfois à faire un téléchargement ou à envoyer des informations pour bénéficier d’un bonus ou pour effectuer un paiement.

A lire aussi : Sécuriser son smartphone : les meilleures pratiques pour une protection optimale

Une fois que cela est fait, le hacker obtient toutes vos données, car un virus est implanté lors de l’opération. Alors, il est libre d’utiliser les données obtenues à toutes les fins qu’il voudra. Selon son imagination ou ses compétences, le phisher planifie ses attaques selon ses besoins.

Il faut dire que les hackers ont accès à un nombre important d’informations personnelles sur toutes les personnes qui sont sur internet et ne font pas attention.

Lire également : Comment installer des caméras de vidéosurveillance chez soi : les étapes clés à suivre

L’accès aux coordonnées des victimes

Les phisheurs ont une multitude d’approches pour avoir accès à vos coordonnées. Ils y arrivent sans que les fournisseurs de vos services ne s’en rendent pas compte.

Comme méthodes de recherche, ils utilisent le caractère « @ ». Si vous avez utilisé une fois votre adresse en ligne, ces derniers n’auront aucun mal à la retrouver très facilement.

Ces derniers ont même des logiciels qui sont capables de générer des noms d’utilisateurs qui sont fréquents. Une fois, cela fait, ils les associent à des noms de domaines qui sont populaires. Les outils que ces phisheurs utilisent sont semblables aux applications de piratage des mots de passe.

Les hackers achètent même des listes des adresses mail illégales. Lorsque vous insérez vos données sur certains sites qui offrent des services gratuits, vous vous exposez à ces risques.

Il faudra bien lire les clauses de confidentialité sur les sites surtout ceux qui vous demandent vos mails, vos noms, prénoms et adresses.

Conseils de prévention contre le phishing

Le premier conseil serait de faire attention lorsque vous surfez sur internet. À l’heure de l’évolution actuelle, nul ne peut se passer des réseaux sociaux. Alors, vous devez penser à installer des logiciels anti-phishing.

Les sociétés doivent investir dans l’acquisition de programmes complets d’antihameçonnage et doivent former leurs employés. Aussi, il faudra mettre en place des techniques pour filtrer les messages entrants afin de bloquer les mails susceptibles de contenir des virus.

Les différentes techniques de phishing utilisées par les cybercriminels

Les cybercriminels utilisent différentes techniques pour mener leurs attaques de phishing. La première technique est l’envoi d’e-mails contrefaits qui semblent provenir de sources fiables telles que les institutions financières ou les fournisseurs de services en ligne. Ces e-mails sont souvent conçus pour inciter l’utilisateur à fournir ses informations personnelles et bancaires.

La deuxième méthode populaire utilisée par les cybercriminels est la création de faux sites Web. Ils créent des sites web similaires aux véritables sites Web, tels que des sites de banque en ligne, et demandent aux utilisateurs d’entrer leurs identifiants et mots de passe.

Une autre technique courante consiste à envoyer un message texte trompeur (SMS) sur le téléphone portable d’un utilisateur. Le SMS peut sembler provenir d’une entreprise légitime, comme une banque ou un service financier, invitant l’utilisateur à cliquer sur un lien malveillant qui installera un logiciel malveillant sur son appareil mobile.

Un autre type commun d’hameçonnage est connu sous le nom de ‘spear-phishing’. Cette approche cible spécifiquement une personne ou une organisation particulière avec des messages personnalisés qui semblent être très crédibles. Les criminels peuvent recueillir des informations privées via les réseaux sociaux pour rendre leur message plus convaincant.

Il y a aussi ce qu’on appelle le ‘whaling’ où les criminels visent spécifiquement des dirigeants dans une entreprise afin de voler des données sensibles ou compromettantes.

Il existe également plusieurs autres types d’hameçonnage tels que le vishing (voix), le pharming (réorientation du trafic Internet), le smishing (SMS) et bien d’autres encore. Les cybercriminels sont toujours à la recherche de nouvelles façons de tromper les utilisateurs en ligne. Pensez à prendre des mesures pour vous protéger contre ces attaques.

Les conséquences pour les victimes d’une attaque par phishing

Les attaques de phishing peuvent avoir des conséquences graves pour les victimes. L’une des conséquences les plus courantes est le vol d’identité. Les criminels peuvent utiliser les informations personnelles et bancaires obtenues lors d’une attaque de phishing pour ouvrir des comptes en ligne, solliciter des prêts, effectuer des achats frauduleux et même commettre d’autres crimes.

Les victimes peuvent aussi subir une perte financière importante. Les criminels utilisent souvent les informations bancaires qu’ils ont collectées pour transférer de l’argent hors du compte bancaire de la victime ou effectuer des achats non autorisés avec sa carte de crédit.

Ces types d’attaques peuvent nuire à la réputation en ligne d’un individu ou d’une entreprise. Si un criminel utilise une adresse e-mail légitime pour mener une attaque par phishing contre ses contacts, cela peut entraîner une perte totale de confiance dans cette personne ou entreprise auprès de ceux qui sont dupés.

La violation émotionnelle peut être considérable chez certaines personnes atteintes. Effectivement, ces dernières se sentent trahies et dangereuses sur internet après avoir été confrontées à ce type de falsification particulièrement trompeuse.

Il faut noter que ces cybercriminels ne se contentent pas seulement de cibler les individus ordinaires, mais ils visent régulièrement les entreprises où ils cherchent notamment à accéder aux données clients importants tels que leurs coordonnées bancaires, susceptibles ainsi de causer non seulement un préjudice direct aux employés concernés, mais aussi à l’entreprise en question.

Vous devez prendre des mesures pour vous protéger contre le phishing. Les conséquences potentielles d’une attaque peuvent être graves et coûteuses, tant sur le plan financier que personnel. Il faut rester vigilant et ne jamais partager ses informations personnelles ou bancaires avec quiconque en ligne sans s’être préalablement assuré de la fiabilité du site web visité.

Comment détecter une tentative de phishing ?

Pour éviter de tomber dans le piège du phishing, vous devez être vigilant en ligne. Voici quelques astuces utiles pour vous aider à repérer une attaque par phishing :

Les criminels utilisent souvent des adresses e-mail similaires ou même identiques aux adresses légitimes. Ces dernières peuvent comporter des erreurs d’orthographe ou encore contenir des caractères inhabituels. Par exemple, au lieu de ‘serviceclient@votreboutique.com’, l’arnaqueur pourrait utiliser ‘servicclient@v0tremoutique.com’. Il faut donc être attentif aux détails.

Si un courrier électronique contient un lien qui vous redirige vers une page web où l’on vous demande de saisir vos informations personnelles ou bancaires, gardez votre sang-froid et regardez bien si cette page est authentifiée • c’est-à-dire qu’elle correspond à celle que vous attendez comme étant la bonne. Les arnaqueurs créent souvent des sites web factices qui ressemblent beaucoup à ceux officiels pour tromper les internautes.

Lorsque vous recevez un mail suspect demandant vos données confidentielles, prenez le temps d’examiner attentivement son contenu : fautes d’orthographe récurrentes, français approximatif (ou incompréhensible), phrases peu cohérentes ou des termes auxquels vous n’auriez pas à répondre de manière générale devraient éveiller votre méfiance. De même, si le message est très urgent et que l’on vous demande de réagir rapidement en communiquant vos informations personnelles, soyez d’autant plus vigilant.

Les cybercriminels peuvent utiliser non seulement les courriers électroniques pour mener leurs attaques, mais aussi les réseaux sociaux : attention donc à ne pas cliquer sur des liens suspects dans un tweet ou une publication Facebook. L’arnaqueur peut facilement obtenir toutes sortes d’informations depuis votre profil public telles que votre adresse e-mail, par exemple.

Pensez toujours à maintenir vos systèmes informatiques (ordinateurs, téléphones…) avec la dernière version du système d’exploitation ainsi que tous les programmes tels qu’un antivirus performant qui lui-même doit être mis à jour fréquemment afin de reconnaître et bloquer toute tentative suspecte dès qu’elle apparaîtra.

Vous devez connaître les différentes formes du phishing et savoir comment agir face à ces tentatives malveillantes. Demeurez vigilant !

Comment réagir en cas de suspicion de phishing ?

En dépit de toutes les précautions que vous pouvez prendre, il peut arriver qu’une tentative de phishing passe entre les mailles du filet. Si c’est le cas, voici les mesures à prendre pour minimiser les risques et protéger vos données.

Si vous avez déjà communiqué des informations personnelles ou bancaires en réponse à une demande suspecte par courrier électronique ou via un site web douteux, contactez immédiatement votre banque et signalez l’incident aux autorités compétentes telles que la police nationale ou la gendarmerie qui ont créé ces dernières années des brigades spécialisées dans ce domaine.

Changez tous vos mots de passe. Utilisez des combinaisons originales contenant des chiffres et des lettres différentes ainsi que des caractères spéciaux.

vous pourriez aussi aimer