La formation à la performance web, un investissement fondamental

Former efficacement ses équipes sur les problématiques de la performance web est devenu un impératif stratégique. En agissant directement sur le talent et les compétences, la formation permet d’intégrer durablement l’optimisation dans les processus de développement. Elle permet d’avoir des sites et des applications au meilleur niveau. Investir régulièrement dans ce type de programmes qualifiants représente désormais un levier fondamental.

Pourquoi est-il important de former ses équipes ?

Avec l’importance croissante accordée à la performance dans le référencement et l’expérience utilisateur, maîtriser ces enjeux est devenu incontournable pour toute structure active sur le web. Pourtant, les problématiques liées à l’optimisation sont rarement au cœur des cursus de formation initiale. Les équipes en charge du développement et de la gestion des sites se doivent : 

A lire aussi : Comment activer FaceTime audio ?

  • de concevoir des architectures performantes ; 
  • d’auditer techniquement les sites existants ; 
  • d’intégrer nativement les bonnes pratiques dès la phase de construction.

Les entreprises ont intérêt à proposer des formations adaptées à leurs développeurs, designers et responsables marketing. Ces sessions proposées par https://agencewebperformance.fr/ leur permettent d’acquérir de nouvelles compétences en fonction des tendances du moment. Ces formations sont l’assurance pour la société de disposer en interne des expertises nécessaires à la performance de long terme. De ce fait, chaque nouveau projet pourra intégrer les critères d’optimisation. Les sites existants pourront bénéficier d’une veille technologique et d’une amélioration continue de leurs performances.

Quels sont les avantages de la formation ?

Former ses équipes permet d’améliorer durablement la qualité technique des projets web développés en interne. Les collaborateurs pourront concevoir nativement des architectures et du code optimisés. Cela représente aussi un gain de temps et d’argent. Vous évitez d’avoir à optimiser en catastrophe des sites web a posteriori, une tâche longue et fastidieuse. En intégrant dès le départ les bonnes pratiques, les projets seront directement performants. Vous sensibilisez, par ailleurs, l’ensemble des collaborateurs concernés à l’importance croissante de l’expérience utilisateur. 

A découvrir également : Reconnaître les signes d’un site WordPress victime d’un piratage informatique

Quels sont les sujets clés à aborder ?

Plusieurs thématiques incontournables peuvent être abordées de manière didactique au cours des séances de formation. Il s’agit d’expliquer les techniques concrètes de réduction de taille et de poids des images, des polices et des éléments numériques. Ils représentent souvent le plus gros potentiel d’optimisation.

Les collaborateurs doivent également être sensibilisés aux bonnes pratiques en termes de workflows de production et développement. Ils peuvent ainsi intégrer nativement la performance dans leur méthodologie de travail. L’évaluation des performances via des outils comme Google Pagespeed Insights ou Web Vitals doit également être inclus dans la formation. Les formateurs introduisent ensuite des concepts plus techniques tels que les bonnes pratiques http ainsi que les préprocesseurs CSS et JavaScript. Ils apprennent aussi la mise en cache côté serveur ou le lazy loading. Il s’agit de présenter concrètement ces leviers d’optimisation de manière ludique à des non-initiés.

Comment se déroule concrètement une formation ?

Une formation en optimisation web s’étalera généralement sur deux à cinq jours non consécutifs. Elle alterne les phases de théorie et de pratique. Elle se décomposera en plusieurs modules abordant chacun une thématique clé de manière progressive.

Le formateur utilisera un mode de fonctionnement interactif. Il combine une présentation conceptuelle à des démonstrations techniques et à des mises en situation concrètes sur des cas réels. Il prend le temps d’échanger  avec les stagiaires en vue de déterminer leur niveau d’assimilation. Des supports de cours complet seront fournis pour permettre aux participants d’approfondir par la suite les notions abordées. Un pré-test au début permettra d’évaluer les connaissances initiales, puis un post-test servira à mesurer les progrès réalisés et les éventuels points d’amélioration.

Quel est le profil du formateur idéal ?

Pour dispenser efficacement une formation sur ces thématiques à la fois techniques et transverse, le formateur soit maîtriser plusieurs compétences clés. Grâce à sa double casquette d’expert technique et de passionné sachant transmettre simplement son savoir, il a pour objectif de rendre les stagiaires autonomes et opérationnels sur des sujets complexes. Son but est de leur faire partager son enthousiasme pour ces thématiques au cœur des enjeux digitaux. 

Le formateur fait preuve d’une réelle maîtrise pédagogique pour adapter son discours à son audience. Il en va de même pour ses modes d’apprentissage. Au-delà de ces qualités de pédagogue, il est avant tout un expert reconnu des problématiques abordées. Le formateur doit avoir une solide expérience pratique du développement web et de l’audit des performances. Il lui faut également maîtriser l’ensemble des notions évoquées ainsi que les outils de mesure en la matière. 

vous pourriez aussi aimer